Le globe vésical chez le chat

L’apparition d’un globe vésical résulte de l’accumulation anormale d’urine dans la vessie d’un animal. Certaines pathologies empêchent une évacuation correcte des urines et il devient même parfois totalement impossible pour l’animal de faire pipi.

S’ensuit une absence de vidange de la vessie, une augmentation de volume de cette dernière qui se distend jusqu’à devenir énorme, dure et extrêmement douloureuse : on parle de “globe vésical”. Ce type de trouble est relativement fréquent chez les chats mâles, plus exposés de par leur anatomie. Un globe vésical s’accompagne de très graves conséquences pour l’organisme et doit être traité de toute urgence pour éviter le décès du chat.

Cet article n’évoquera que les anomalies de vidange vésicale ayant une origine anatomique et non liées à un dysfonctionnement des nerfs innervant la vessie ou des muscles vésicaux.

Quelques rappels anatomiques

L’urine permet d’éliminer divers déchets (dont l’urée) ainsi que des minéraux et l’eau présents en excès dans l’organisme. Elle est produite dans les reins puis progresse par deux canaux appelés uretères jusqu’à la vessie où elle est stockée. Lors de la miction, c’est-à-dire lorsque l’animal vidange sa vessie, l’urine passe de la vessie vers l’extérieur en traversant un conduit appelé urètre.

 


Illustration provenant du site catedog.com

 

Si quelque chose empêche le passage normal des urines dans l’urètre, ces dernières s’accumulent dans la vessie. Chez le chat mâle, l’urètre est un conduit long et étroit (comparativement à celui de la femelle), ce qui augmente de façon importante le risque d’obstruction.

Quels signes doivent vous alerter ?

Certains symptômes sont évocateurs de troubles urinaires et doivent vous amener à consulter votre vétérinaire pour vérifier la possible présence d’un globe vésical.
Il peut s’agir de :

Troubles de la miction

Le chat peut présenter :

  • Des difficulté à uriner (dysurie) : Il se place en position sur sa litière mais n’émet que des jets d’urine faibles et/ou saccadés voire rien du tout (on parle d’anurie)
    Il va très fréquemment sur sa litière et y reste longtemps
  • Des signes de douleurs (strangurie) : le chat se lèche très fréquemment en région uro-génitale et se plaint (miaulements) lorsqu’il tente de faire pipi.
  • Du sang dans les urines (hématurie) lorsqu’il parvient à émettre quelques gouttes
  • Un abdomen tendu et douloureux

Ces symptômes sont malheureusement plus difficiles à déceler pour un chat qui fait ses besoins à l’extérieur.

Symptômes plus généraux

  • Du fait de la douleur, l’animal a moins d’appétit
  • Dans les cas plus avancés, le chat présente un abattement, des nausées, des vomissements et de l’anorexie
  • L’accumulation d’urine dans la vessie provoque une accumulation d’urée, de créatinine, de phosphates, de potassium et d’ions hydrogènes (qui sont normalement éliminés lors des mictions) dans la vessie puis dans le sang. Ces substances, toxiques en quantité trop élevée, entraînent de nombreux dysfonctionnements tels que de l’abattement, une hypothermie, une baisse du niveau de conscience qui peut aller jusqu’à un coma et des troubles cardiovasculaires pouvant entraîner le décès de l’animal.

La présence d’un globe vésical est donc une affection très grave qui s’accompagne d’un pronostic réservé. L’observation, chez votre animal, d’un ou plusieurs des signes évocateurs cités précédemment doit donc vous inciter à consulter un vétérinaire de toute urgence.

Quelles sont les causes de rétention urinaire

L’absence d’écoulement des urines peut avoir plusieurs origines chez le chat mâle

Elle est, dans la plupart des cas, liée à la présence d’un obstacle physique qui obstrue l’urètre.
Il peut s’agir :

  • D’un bouchon muqueux (petit amas composé de protéines, de cellules et de cristaux qui prend la forme d’un tube et bouche l’urètre)
  • De calculs urétraux : Chez le chat, une modification du pH des urines peut provoquer l’apparition de cristaux urinaires. Il peut s’agir de cristaux de différents types : struvites ou « phosphates ammoniaco-magnésiens », oxalates de calcium, urates, cystine…
    Ces cristaux peuvent s’agglomérer en calculs (urolithes) qui peuvent venir se déposer dans l’urètre et boucher cet étroit conduit.
  • Plus rarement, d’une tumeur, d’un corps étranger ou d’une sténose (rétrécissement du conduit urétral)


Illustration dessinée par Fabrize

 

Mais l’obstruction peut également résulter d’une obstruction fonctionnelle, notamment lors de cystite (inflammation de la vessie). L’anomalie d’écoulement des urines peut alors être liée à la présence d’un spasme urétral, d’œdème…

Diagnostic

La description des troubles que vous avez observés chez votre chat va aider à orienter le diagnostic du vétérinaire.
Ce dernier peut réaliser différents types d’examens pour confirmer la présence d’une obstruction urinaire et rechercher sa cause :

Une palpation abdominale : pour pouvoir constater la présence d’un globe vésical.
Des radiographies abdominales (sans ou avec contraste) : pour mettre en évidence la présence d’éventuels cristaux
Une échographie abdominale
Un bilan sanguin (biochimie, ionogramme, hématologie) pour rechercher les complications provoquées par l’obstruction urinaire
Une analyse cytobactériologique de l’urine pour déterminer le désordre en cause, découvrir la nature des cristaux éventuellement présents dans la vessie (struvites ou « phosphates ammoniaco-magnésiens », oxalates de calcium, urates, cystine), déceler des cellules tumorales ou la présence de bactéries.
Dans les rares cas de globes vésicaux liés à une infection bactérienne, un antibiogramme pour choisir le meilleur antibiotique sera réalisé

Traitement

Lorsque l’état général du chat est altéré, l’animal est placé sous perfusion puis le vétérinaire procède à un sondage urinaire sous anesthésie pour permettre à nouveau l’écoulement des urines (en repoussant le bouchon muqueux ou les calculs éventuellement présents) : il introduit pour cela une petite sonde urinaire depuis l’abouchement de l’urètre à l’extrémité du pénis en direction de l’intérieur de la vessie. Au cours de l’hospitalisation, le chat reste sous perfusion dans le but de corriger les déséquilibres hydro-électrolytiques qu’avait provoqués l’accumulation des urines et de lutter contre le choc.

 

 


Sonde Urinaire

 

À ces traitements sont ajoutés : des antalgiques, des analgésiques pour lutter contre la douleur ainsi que des antibiotiques si une infection bactérienne initiale ou secondaire à la pose de la sonde a été diagnostiquée. Des spasmolytiques urinaires pour atténuer la douleur et les spasmes peuvent également être utilisés. Si des cristaux de struvite ont été décelés et ont causé l’obstruction, un acidifiant urinaire sera préconisé. La sonde est généralement maintenue en place en moyenne 48 heures après quoi on vérifie que les analyses sanguines sont redevenues normales et que le chat urine normalement avant de décider de son retrait.

 

À noter que dans certains cas, par exemple lors de présence de cristaux d’oxalate de calcium, le vétérinaire peut choisir d’ouvrir la vessie (on parle de cystotomie) pour retirer les cristaux car ce type de cristaux ne s’élimine pas par un simple changement d’alimentation.

Lutter contre les facteurs favorisants : prévention des récidives

L’alimentation influe sur le pH urinaire et la quantité de minéraux présents dans les urines. Si des cristaux ont été mis en évidence par le vétérinaire, il prescrira des aliments spécifiques ayant pour but de maintenir les urines à un pH bien précis, défavorable à la formation de tous types de cristaux et calculs. Cette alimentation sera de préférence distribuée sous forme humide (pâtées ou sachets fraîcheur) afin de diluer davantage les urines et ainsi favoriser l’élimination des cristaux et diminuer leur formation.


La faible absorption d’eau de boisson peut également participer de l’apparition des symptômes. La multiplication des points d’eau (plusieurs gamelles, fontaine à eau…) incitera le chat à boire davantage.
Enfin, manque d’activité et surpoids sont, eux aussi, des facteurs favorisant l’apparition de troubles urinaires. Il faudrait donc inciter le chat à jouer davantage et surveiller régulièrement son poids avec votre vétérinaire.

 

Auteur : Dr. Yoann Desir et illustratrice : Dr. Caroline Allard – Vetup®

La Cheyletiellose

La Cheylétiellose est une affection parasitaire liée à la présence d’acariens microscopiques, les cheylétielles, présents à la surface de la peau d’un animal (chien, chat, lapin peuvent être contaminés). Ces parasites se nourrissent, à leur stade adulte, de kératine, de débris cutanés et d’autres parasites.

Êtes-vous incollable concernant les animaux ?

Que savez-vous des animaux ? Tout ? Vous souhaitez le vérifier ? Alors répondez à ce petit quiz qui vous permettra de tester vos connaissances et, qui sait, peut-être d’en apprendre davantage sur nos amis !

Le chat a plus de dents que le chien

VRAI /FAUX

Faux. Un chien adulte compte 42 dents alors qu’un chat adulte n’en a que 30 !
Le chat possède sur la mâchoire supérieure 6 incisives, 2 canines, 6 prémolaires et 2 molaires, et sur la mâchoire inférieure: 6 incisives, 2 canines, 4 prémolaires et 2 molaires.

Illustration tirée du site e-vds.vet

 

Le chien possède sur la mâchoire supérieure 6 incisives, 2 canines, 8 prémolaires et 4 molaires, et sur la mâchoire inférieure: 6 incisives, 2 canines, 8 prémolaires et 6 molaires.

Illustration tirée du site e-vds.vet

 

Et cela n’est rien en comparaison du requin qui peut posséder, selon son espèce, jusqu’à plus de 1000 dents réparties sur plusieurs rangées; dents qu’il renouvelle régulièrement !!!

Certains animaux peuvent changer de sexe au cours de leur vie

VRAI / FAUX

Vrai ! C’est le cas de certains poissons, comme le Mérou. Cet animal, d’abord femelle à la maturité sexuelle, devient, selon son âge ou sa taille, mâle et le restera au cours de son existence. On parle de protogynie (passage du sexe femelle au sexe mâle).

D’autres animaux, comme le poisson-clown, vont, à l’inverse, passer du sexe mâle au sexe femelle : le mâle dominant devient femelle pour remplacer la plus grosse pondeuse de la bande quand elle vient à disparaître. On parle alors de protandrie

Quand à l’escargot, il est hermaphrodite, c’est-à-dire qu’il possède à la fois des organes sexuels mâle et femelle !

Certains animaux ont besoin de manger leurs excréments !

VRAI / FAUX

Vrai. C’est le cas des animaux dits cæcotrophes.

Divers animaux comme le lapin, le cobaye, le chinchilla…, ne sont capables de digérer certains éléments de leur alimentation qu’après un double passage de ces éléments dans leur tube digestif. En effet, la cellulose des végétaux notamment, qui constitue une grosse partie de l’alimentation de ce type d’animaux, est difficilement décomposée en nutriments par leurs enzymes intestinales..

Le lapin et le cobaye ingèrent donc une première fois les aliments; la cellulose et d’autres composés peu digestibles vont transiter à travers l’intestin grêle puis être envoyés jusqu’au cæcum (la première partie du côlon ou gros intestin) où ils vont être décomposés par des bactéries en nouveaux nutriments (protéines, vitamines B, cellulose digestible). À la fin de ce premier passage dans le tube digestif, l’animal va produire des excréments appelés eux aussi cæcotrophes (il s’agit de petites crottes mais différentes des crottes normales : elles sont luisantes, humides et se présentent en grappes). Dès qu’il aura déféqué, l’animal va ingérer les cæcotrophes qu’il a émis. Ces cæcotrophes vont donc, à leur tour, transiter dans le tube digestif de l’animal.

Les éléments qui n’avaient pas pu être assimilés lors du premier passage dans l’intestin grêle sont devenus de nouveaux nutriments qui vont, cette fois, pouvoir être assimilés.

Les crottes émises après ce second passage dans le tube digestif sont, elles, bien dures et sèches (ce sont celles que vous pouvez retrouver dans l’environnement de l’animal, les cæcotrophes étant rarement retrouvés puisqu’ingérés directement)

La cataracte n’existe pas chez le chien

VRAI / FAUX

Faux. Comme chez l’humain, la vision du chien peut être altérée par la cataracte.

L’œil de tous les animaux contient une lentille appelée cristallin. Le cristallin est une lentille biconvexe constituée d’un gel transparent contenu dans une enveloppe elle même transparente. Cette lentille permet le phénomène d’accommodation, c’est-à-dire l’obtention d’une image nette quelle que soit la distance à laquelle se trouve un objet observé.

Coupe schématique de l’œil

 

La cataracte correspond à une opacification du cristallin qui doit normalement rester transparent (le gel perd sa transparence et prend une couleur blanchâtre).

Cette perte de transparence peut avoir plusieurs origines : l’âge (apparition le plus souvent vers 7-8 ans), certaines affections comme le diabète, un traumatisme, une infection, une affection héréditaire….

Les symptômes qui peuvent vous faire suspecter une cataracte sont :
Une modification de coloration de l’œil de votre animal. Son regard semble plus “nuageux”, bleuté voire opaque.

Un changement de comportement : l’animal semble plus calme, moins joueur voire reste prostré. En réalité il éprouve des difficultés pour se déplacer, ce d’autant plus que la luminosité est faible. Il bouge peu faute de capacités visuelles suffisantes.

Comme pour l’humain, si l’animal ne présente aucune contre-indication à l’intervention, une chirurgie est envisageable

N’hésitez pas à contacter votre vétérinaire si vous observez, chez votre animal, une modification de la coloration de l’un de ses yeux ou des signes évoquant une baisse de vision.

Les dents du lapin poussent en permanence

VRAI / FAUX

Vrai. Les dents du lapin sont dites hypsodontes, c’est-à-dire qu’elles poussent de façon continue pendant toute la vie de l’animal.

La croissance des dents est de 5 à 12 mm par mois. Cette croissance continue est compensée par une usure régulière : Les fibres apportées par le foin, les herbes, les carottes, les endives… favorisent une mastication longue et des mouvements latéraux de la mâchoire inférieure qui ont pour effet un limage des dents.

Il est donc très important de donner à un lapin une alimentation adaptée avec un apport en fibres suffisant. Une quantité insuffisante de fibres dans la ration alimentaire empêche une usure normale des dents qui deviennent trop longues et peuvent favoriser des troubles secondaires (malocclusion, abcès dentaire, anorexie…)

Il est recommandé d’effectuer un contrôle dentaire régulier pour ces animaux et de consulter un vétérinaire très rapidement si un lapin arrête de s’alimenter.

Le chien voit en noir et blanc

VRAI / FAUX

Faux. Le chien voit les couleurs sauf le rouge. Les objets rouges sont perçus en vert ou bleu ! On dit que le chien est dichromate. D’une façon générale, les couleurs qu’il voit sont plus ternes que celles que nous distinguons. En revanche, sa vision dans la pénombre est meilleure que la nôtre.
Sachez également que :

  • Le chien est myope : il voit bien ce qui est près de lui mais tout ce qui est éloigné de plus de 5 mètres lui apparaît flou. Cette myopie est plus ou moins marquée selon les races (le Berger allemand ou le Rottweiler sont très myopes, le Saluki l’est peu).
  • Le chien a une meilleure perception des mouvements que l’homme. Alors que nous percevons 20 images par seconde, lui en perçoit 50. Cette très bonne perception des mouvements explique pourquoi le chien est attiré par tous les objets ou les êtres en mouvement, une particularité bien utile pour un prédateur comme lui !
  • Son champ de vision est plus large que le nôtre (240° contre 180°).
    Il a une vision en relief plutôt bonne, ce qui lui sert beaucoup lorsqu’il chasse et qu’il veut attraper une proie. Par contre, il a du mal à apprécier les distances de façon précise.

Scène observée par un humain et même scène vue par un chien :

© Illustrations extraites du livre Zooptique de Guillaume Duprat aux éditions Seuil Jeunesse


Sources

Question 1

  1. e-VDS, Application de scoring dentaire
  2. Sharks mission France
  3. Image doc

Question 2

  1. Neree.eu (attention , non sécurisé)
  2. Liberation / Sciences

Question 3

  1. Le Nouveau Praticien Vétérinaire N°3

Question 4

  1. Anatomie de l’œil

Question 5

  1. Dentisterie du lapin 1
  2. Anomalies dentaires du lapin

Question 6

  1. Zooptique : livre de Guillaume Duprat aux éditions Seuil Jeunesse

Auteur et illustratrice : Dr. Caroline Allard – Vetup®